conscience 10

DSC01600

 

du 12/10/1998 au 21/03/199

981012 :
Au moment de s’endormir, se remémorer sa journée
et distinguer ces instants que l’on a retenus.
Essayer de savoir-comprendre pourquoi ceux-là.

981013 :
On ne fait vraiment bien qu’UNE chose à la fois.
Pas 2, pas bien ET mal…

981014 :
Toutes les routes finissent à la mer.

Dans et par le travail, le rapport au temps n’est pas le même.
L’impression d’être davantage DANS le temps, avec lui,
que devant lui, poussé par lui comme quand on est hors du travail.
Etudier. L’impression que l’instant pourrait être plus long ou « large ».

Un petit garçon, dans le train, dit de moi à ses parents :
– « Et lui, il entend dans ses oreilles »
Sa mère : «  Tu crois qu’il entend ? »
Lui : « Oui, le monsieur avec le rond »…..

Donner un/des ordres positifs.

981015 :
Canaille ?

La quête : du Paradis originel.
L’extase et la Présence Divine.

Pourquoi ça fait « boum » quand on crève un ballon ? Changement de dimension ? Rencontre de 2 volumes d’air ? (repenser au bruit de la Parole à l’Origine ?)

La fidélité dit « non »
La liberté dit « oui »
L’amour est-il infidèle ? L’amour diminue-t-il la liberté ?

981016 :
Ne cherche pas le jugement des autres; et lorsqu’il te parvient, ne t’y attarde pas.
Sois toi-même en tâchant de t’améliorer constamment.
Tu n’es plus un enfant; ne recherche pas les félicitations, ou le jugement.
(Ne sois pas fragile)

981017 :
MPM (vers 4h40)

981019 :
Eprouvant week-end aux Trois Buissons…
Enseignements retirés :
– pas tout le temps (être mystique et autre…)
– si t’es pas motivé, n’y va pas (pour les femmes) (ça t’évitera de faire des conneries)
– ne sois pas grave. Tu es trop grave.
– Cherche le Royaume, la Vérité (et pas l’admiration, le jugement sur toi)

981020 :
Curieux…Dans un des rêves de cette nuit : il se passe pas mal de choses, puis je suis plus ou moins dans une église avec quelqu’un et des spectateurs et je crée à haute voix une espèce de déclaration-prière avec des mots en latin notamment.
Et j’ai à la main une espèce de gant vert. Je lève le poing et je conclue mon discours par un « heil ! » qui consterne les gens qui jusque là étaient approbateurs et impressionnés. Du coup je suis un peu ennuyé.

Or, ce midi, un gars m’appelle et me parle. Je lui donne un ticket resto et un peu d’argent, et il me parle et au bout d’un moment commence à me dire qu’il va plus ou moins réciter une prière en latin. Puis il me parle des femmes, du droit d’enfanter et de la vie. De (sainte) Marie aussi. Différentes choses en rapport avec les femmes. Mais de façon confuse. (De plus il se grattait l’avant-bras gauche, ce qui me rendait un peu suspecte sa poignée de main)

Dans un autre rêve, il y avait plus ou moins Godzilla. Je lui échappais et je grimpais à flanc de montagne et retrouvait soit un jeune enfant soit mon collègue du bureau Jean-Jacques LEPERS, dans une espèce de cabane, entre maison détruite et cabane d’enfant.

981021 :
Ma devise :
Aime loyalement
Donne joyeusement
Ici et maintenant

981022 :
Dans « La créativité onirique » de Patricia GARFIELD : page 90 : un isolement accroît les rêves, et l’isolement total peut provoquer des hallucinations…

Le canal psychique ou la voix sourde n’est pas le bon secteur.
L’explicite, dit réel, est celui qu’il faut étudier.
Ne plus s’intéresser à l’autre secteur.

981023 :
Se souvenir qu’au moment de l’endormissement, si je mets mes mains sur mes hauts de cuisses, proche du sexe, je finis par ressentir comme des décharges, violentes.
Je ne PEUX PAS les laisser, comme s’il y avait interférence, ou plutôt comme 2 aimants de même polarité.

981024 :
Tentative d’attaque panique. Triomphalement vaincue.

981025 :
Pour « Cannelle et Gingembre » : commencer du début : il arrive dans la fête seul, elle y est seule. Approches. Ils se rencontrent, etc…

981026 :
Dans « la Créativité onirique » p 93 : selon d’Andrade, plus une société fait preuve d’indépendance, plus elle utilise les rêves pour obtenir des pouvoirs surnaturels, dûs à la peur de l’isolement et désir d’autonomie.

981027 :
A 13h13 je trouve une huître entière ouverte, désséchée, sous le métro à Dupleix…

Il n’y a qu’une laideur : la méchanceté.

981028 :
Matthieu G.L me dit : « dans l’éducation, il faut que je mette une limite à la parole ».

Plus tard je réalise que j’avais rêvé qu’il viendrait. Je réalise au moment où je pisse. Le sexe, encore une fois, comme porte temporelle; entre rêve et « réalité ».
Comme dans la fête Léo, où, réalisant que je vivais comme dans un rêve déjà fait, je cherche une « porte », un passage et mon attention est attirée vers la région pelvienne d’Olivier qui se met à mimer une fornication…

Notes : dans les rêves, les fait de pisser au lit : transfert de l’âme, du monde onirique au monde matériel. Donc il faut que l’enfant pisse au lit. Au moins quelques fois.
D’ailleurs les enfants qui pissent au lit : signe de mauvaise intégration sociale.

L’enfant, à sa naissance, serait encore pas mal dans la domaine du rêve. D’où sa nécessité d’y retourner souvent : beaucoup dormir.

Rappel de mon rêve « déchirure ».

RI-goureux VI-goureux LAN-goureux

981029 :
La colère semble plus « insaisissable » (?) que les autres. Plus diffuse et pourtant plus « mobilisatrice ».

A chaque fois que tu es « mal » sans « raison extérieure » c’est que tu frimes.

Juste après cette pensée, je vois une affiche dans un magasin. Je rentre et demande à la propriétaire : « vous la gardez encore cette affiche ? »
Elle me répond spontanément, sans hésiter : « prenez la ».
Dame très gentille, sympathique. Il y avait aussi un homme au comportement qualifiable d’homosexuel. Très gentil aussi. On discute un peu tous les trois, puis je m’en vais. Rue de l’Odéon vers 13h35.
Amusant également : il s’agit d’une affiche d’un peintre qui se nomme…VIT…Et qui représente, ou peut représenter un couple, avec l’homme qui porte un enfant. Superbe.

Lutter contre la corruption. Les « 4 ennemis » corrompent la vie et le vivant.
Pas forcément ennemis mais ANTAGONISTES…

On fait beaucoup de choses (sinon tout…) trop vite. PRENDRE LE TEMPS.

ARRETER LE NARCISSISME.

Colère – Narcisse – Manger ?
Energie : Mémoire ?

981030 :
Ce qui m’avait fait « PRENDRE » conscience que j’étais en rêve le jour de mon rêve lucide c’était « l’interdit » « la loi », la limite : ne pas pisser au lit…

La femme que je rencontre parfois dans le train, me raconte ce soir : que quand elle avait 12-13 ans avec 2 cousines et un cousin ils étaient dans la cuisine et il y avait un gros orage quand d’un seul coup elle a entendu une « voix » lui dire « SORS DE LA CUISINE ».
Comme elle n’osait pas le dire, elle a regardé les autres. Ils se sont tous regardés et sans dire un mot se sont levés et ont quitté la cuisine.
Quelques secondes après il y a eu une grande lueur dans celle-ci puis une odeur de brûlé : la foudre était tombée dans la cuisine (probablement via un câble qui fondit).
Intéressant…Conscience par rapport à l’énergie…

981103 :
C’est une évidence :
boire – pisser
manger – chier
respirer – dormir

Donc étudier la respiration pour en savoir un peu plus et comparer avec le sommeil.

Ordre d’une journée type : respirer puis pisser puis boire puis manger puis chier puis dormir.

981104 :
Nouvelle nouvelle : un miroir qui récrée les gens quand ils regardent leur reflet droit dans les yeux. Les reflets deviennent agressifs et en même temps la force de l’original diminue.
Pire : si le reflet se regarde dans un autre miroir (il y en a 2, normal…) il peut soit se refléter à l’infini soit devenir éternel.
Le remède : le mercure, qui capte et garde les reflets. Le vilain finira dans un thermomètre : « je vais de ce pas prendre ma température. Bon appétit… »

Une autre où Dieu serait un couple formé d’une petite fille et d’un colosse. Ils finissent par être séparés, d’où la petite fille perd son énergie temporelle : elle devient femme, et le colosse perd son espace : il redevient petit garçon.
Ils se re trouvent à la fin : femme et homme . Et ça repart.

Alors que je pensais aux femmes, je me sens arrêté à un endroit, puis attiré par un papier à l’aspect pourtant repoussant. Je le ramasse et dessus, photocopie d’un texte : « Mouret voulait vaincre les femmes…. »
Un peu une métaphore de moi, hélas ! Ca m’a éclairé, mais aussi amené à penser : une femme et un homme sont moins efficaces, moins puissants, en règle générale, que deux hommes. Alors pourquoi Dieu nous a-t-il offert une femme…?
Don d’un « moins » ….?

D’autre part : faut pas compter sur elles dans le matériel. Or, elles sont plus tere à terre. Donc, nous hommes de mains : servir, mieux OK. Mais, selon Paul : homme supérieur à la femme (chef)
Donc paradoxe….?
A poursuivre….

L’arbre de la connaissance : la Présence- Parole. Au milieu, ENTRE nous.
Si on s’en empare (mange) : mauvais : Egoïsme qui mène au vol qui mène au meurtre
Poumon (Plexus SOLAIRE….) Bouche Nombril Sexe Anus Pieds (que lave le Christ à ses disciples)

981105 :
C’est le doute qui ramène à soi.

Téléphoné à Sandrine. On se voit vendredi 13…

981106 :
C’est pourtant évident : quand on avance, il faut regarder DEVANT soi et non derrière, sinon on risque de tomber ou se prendre le 1er obstacle.
De même dans la vie, en général, elle nous pousse donc nous avançons sans cesse, donc il faut regarder devant et pas en arrière.
Etre dans le présent, vers le futur, sans retour au passé.

Les femmes-filles n’ont pas le même rapport à leur père que les garçons à leur mère.
D’où peut-être quelque chose de plus inassouvi chez la fille puis femme.
Mais en contrepartie la séparation est plus dure pour l’homme.

Un manque-désarroi affectif pour les 2. Mais l’un, chez l’homme, a trait au passé et l’autre pour la femme a trait au futur.
Passé idéal mais perdu, et futur idéal non réalisé-accompli.
A poursuivre…

981107 :
Sandrine m’invite…2 bis F. Roosevelt au théâtre du Rond Point

981109 :
Ne pas tourner le dos à l’obstacle, quel qu’il soit.

La conscience ne doit pas être, et n’est pas, statique mais au contraire dynamique.

Selon Patricia G, une femme aime chez l’homme : la voix ( + l’odeur + la démarche)

981110 :
Force…et Beauté ?

Les deux « seuls » mammifères que l’on retrouve sous le même toit que les humains : le chien (homme) et le chat (femme).

981111 : 80 ans…
MPM

981112 :
La femme et l’homme : l’appel du vide et le cri de l’épée.

981113 :
Quand il fait froid, je l’ai frippé comme un shar-pei.

La contrainte organique !…L’enfer, le servage de la contrainte organique.

981114 :
http://campus.ensba.fr/belouin/text.html : intéressant.
Curieux car ce site parle du rêve, de la conscience. Or sa page d’accueil montre plein de seringues. Ce qui me rappelle mon rêve apocalyptique…

Brion Gysin

Je vous parle du présent, cet éternel recommencé.

981116 :
Qu’est-ce qui est important ? La sensation, l’émotion et le sentiment.

Aujourd’hui formation Internet.
A la pause de midi, j’ai réalisé avoir rêvé de ce stage.

981117 :
Mireille TENENBAUM
400 poèmes inédits. Peintre.

« Les couleurs de la nuit ont de l’encre et du sang
les couleurs sont de bronze et devant chez Gaby
les hommes attablés en de pauvres habits
dînent, l’ombre verdit la forme des passants

La fontaine blanchit dans le square solitaire
Tout près du kiosque ouvert où l’on vend les journaux
Les nuages s’en vont comme des animaux
Dans le pays d’exil où grandit le mystère.

Le ciel a son délire et l’homme sa folie
Dans l’imagination dont s’emplit la cadence
et le monde devient le saut (?) d’une imprudence
Pour tuer le venin de la mélancolie.
Les couleurs de la nuit ont des tons de rubis
Quand déjà tout là-bas s’allume un réverbère
O rien ne guérira le fond de la misère
Du clochard attablé qui dîne chez Gaby.

(sur un fond vert d’espace publicitaire)

Aujourd’hui je viens de comprendre que j’avais (j’ai encore) du mal à admettre avoir des limites.
Par exemple : en humour, comportement, se rendre compte qu’au bout d’un moment on en vient (et par facilité est obligé) de se REPETER. Et donc finir par (risquer, seulement ?) lasser.

Difficulté de se comprendre, puis surtout admettre être, fini (et) limité.

D’autre part, entre la vie et la connaissance, pourquoi avons-nous choisi la connaissance ? La vie on l’avait déjà ?
Moi aussi de nouveau j’ai voulu et cherché, non pas la sagesse mais la connaissance. Mauvais choix ?

981118 :
« Mon mari…! » a-t-elle crié en dernier recours.

Pourquoi tu veux savoir ? Parce que comme çà je serai un homme complet (comme le premier humain) Il n’avait pas à apprendre, il lui fallait TRAVAILLER et veiller
C’est sexuel. Curieusement, oui.
Pourquoi ? car notre identité et notre vie est assimilable à notre comportement-capacité sexuelle. C’est très étrange cette similitude. Ce rapport au monde qui est assimilable à pénétrant-pénétré.
Pénétrer (présent avec futur) et pénétré (passé)
Homme : pénétrer femme : pénétrée.

981119 :
Titre : « Tout là-haut sous nos pieds ».

Nécessité d’inscrire, la Loi.
Dans la PIERRE (perte de matière du fait de gravure ?…)

981120 :
Etonnant. En allant chercher le commentaire de la Génèse par Hirsh, au magasin rue Curial, je rencontre au retour (nous sommes vendredi…) le gars que j’avais déjà rencontré au parc du Luxembourg. Dans une laverie !…
On discute et je vois un candélabre à 7 branches en pin’s sur son revers de manteau. Tandis que lui est aux couleurs rastas.
En réponse à sa demande, je lui montre le livre que j’ai acheté. Et il me dit : « vous êtes d’origine ? » Suite à ma réponse, il me dit : « moi je suis…rabbin » ! Incroyable. Et en plus ambassadeur de la Guinée Bissau. Et il me laisse ses coordonnées. Incroyable. Dieu sait.
Que j’ai eu cette envie tenace, subitement, d’appeler la Procure puis surtout d’aller chercher le livre (malgré les petits « obstacles ») Merveilleux.
Il s’appelle M. Prince COHEN Elycha. Ambassadeur et ministre de la Guinée Bissau.

981124 :
Le hasard fait trop bien les choses et les répète trop souvent pour avoir droit de cité dans le débat sur l’explication du monde.
Je ne crois pas en un hasard qui justement ne laisse rien au hasard.

981125 :
Dans les fast-food, les Noirs boivent du Fanta (orange) les Asiatiques du Sprite (citron) et les Blancs du Coca en majorité; ou jus d’orange ou eau.
Intéressant. (D’après Patricia G qui y a travaillé – chez Quick)

981127 :
Vivre PLEINEMENT.

Maintenant implique nécessairement le « ici ». Alors que le « ici » n’implique pas forcément le maintenant.(Le temps bouge mais fixe les choses ??…)
A discuter. C’est le sujet qui « implique »…

– C’est génial.
– Un peu simple quand même.
– Justement. C’est le brillant qui est compliqué. Mais la véritable puissance du génie c’est, en plus, d’être simple, ou de simplifier.

Nouvelle interprétation à un vieux rêve : « tu t’assieds trop sur les autres »
Signifie : tu t’appuies trop sur les gens.
Sois debout par toi-même.

981128 :
Mirko BELJANSKI (à voir) : scientifique.

Ce qui me plait dans la pornographie (même si je n’en regarde pas, mais en ai déjà regardé) c’est : l’absence de DIGNITE.
(Encore plus) par l’humiliation ce qui m’intéresse c’est la perte, la disparition de cette orgueilleuse, prétentieuse, infatuée dignité.
La personne et sa morale ne sont plus que : mettre et se faire mettre.

981130 :
Graffiter à la bombe sur les murs : « vivent les autres » (ou VIVE les autres !)

981201 :
Ce que j’ai pris plaisir -un plaisir malsain, presque haineux- à traiter et humilier depuis longtemps c’est cette chose qui constitue l’essentiel de ce que les êtres humains nomment avec orgueil : l’humanité.
Cette chose, qu’en fait nous n’avons pas, et qui nous procure tant de plaisir quand nous la nions, c’est : la dignité.
La dignité !…Chimère !

981202 :
Quand tu décides ou considères que tu sais, tu te stoppes, te figes par rapport au monde (Tu n’es plus synchrone, si tant est que tu l’étais avant) et tu deviens un obstacle pour lui.
De plus tu veux savoir pour accumuler, par avidité, pour gonfler. Devenir plus grand, gros, puissant.

Hé oui ! En revenir à cette révélation eue lors d’une extase mycologique (logique ?!?…) : chacun vit pour accomplir, ou du moins tenter d’accomplir ce qu’il est.
Mais en plus, c’est l’univers -Elohim- qui s’accomplit à travers toutes les formes.

981203 :
L’orgueil est dilatation (vouloir plus) or, la dilatation est également mouvement d’expansion. Et la vie ou le souffle vital est assimilable à un mouvement d’expansion. D’où : il faut mourir pour connaître véritablement l’humilité et être en plein accord avec le monde.

Je cherche elle dont je suis lui (la elle dont je serais lui)
Je recherche elle dont je suis lui.

981204 :
Je ne sais pas. Dieu sait; moi je découvre.

Pourquoi j’aime le brouillard. Parce que c’est de l’eau en suspension. Parce que tout y est confondu. Il n’y a plus de forme, plus de séparation, de distinction. On ne perçoit plus que la lumière et les sons. Et la lumière elle-même est diffuse.

981206 :
Le bord, l’angle extérieur gauche du champ de vision de l’oeil gauche….

981207 :
L’humain a, et avait dès le départ, le pouvoir, plus que de distinguer le bien du mal, de créer le mal. Car à la base tout est bon (voir les « bien » de Dieu) Mais par le choix de « faire mal », de désobéir, par égoïsme, là l’humain crée le mal.
Le mal est donc dans la volonté, le CHOIX. Or, l’humain l’avait, le choix. C’est à nous de ne pas laisser de place au mal, de ne pas le créer (df : « ne laisse pas de place à… »)

Quelle était la possibilité, la juste voix. Difficile de répondre oui, ou non. Il attaquait (le serpent de la Génèse) là où il y avait une « ambiguïté », une frontière ». Entre deux.

– Je vais au p’tit coin.
– Bon, mais qu’il soit petit car on est pressés.

Dès que tu nombrilises, que tu te regardes, t’apitoies sur toi-même, tu te regardes mourir (donc c’est pas bon) Il faut regarder la vie.

En hébreu, voir les mots qui s’écrivent avec AB (père) précédé d’une lettre….

981208 :
Nous ne sommes pas de simples marionnettes…Histoire des clés…

– Elles ont toujours raison, les femmes…
– Oui, sauf quand elles parlent.
Non, c’était de la veine courante misogyne qui en fait a souvent tort et est énervante.

J’écris à l’imparfait du subjectif.

981214 :
MPM cette nuit.

981215 :
Hier j’achète enfin du sirop d’érable. Ce matin, je regarde comment s’écrit érable en hébreu (ADAR…) et au travail je finis par remplacer la secrétaire dont le mot de passe est…CANADA.

Les actes pèsent plus que les pensées. Si les philosophes avaient agi plus qu’ils n’ont pensé, ou bavardé, le monde serait probablement….meilleur ?

981216 :
1h20. Une nuit blanche à errer dans les rues de Paris en perspective…
Bistro La Bruyère dans le 9ème rue Pigalle.

Ironie du sort : c’est en aidant les SDF que je me retrouve dans leur situation, pour une nuit.

Ca s’est carrément bien fini ! Rentré à 2h42. Avec une voiture de Trappes que j’ai interpelée à un carrefour après avoir vu la plaque 78.

Le faux-moi, c’est lui qui pèse et me nuit.

Peut-être que les femmes veulent de « l’avoir » des hommes, et les hommes veulent de « l’être » des femmes…

Quand on est fatigué, la volonté comme la vigilance faiblissent. Ne pas oublier…Energie ?

981218 :
MPM vers 1h30.

Une femme enceinte a la tension qui baisse.

981219 :
Qu’importe que tu sois laid et vieux : t’inquiète pas, l’argent rend beau. Il efface même les rides.

981222 :
Hier (21) MPM

En hébreu le mot qui signifie « encore » peut aussi se comprendre par « vin d’éternité ».
Encore est le vin d’éternité.

Intéressant donc : re-rencontre avec Gisèle et Fabienne. Fabienne est maquée. Donc je ne drague pas.
Finalement on se quitte au niveau de Réaumur, qu’elle m’avait nommé.
Je lui dis « Ah c’est là que tu descends ? Moi je pensais au Lion »
Elle me répond : « Pas Denfert (d’enfer) »
Et ça me fait immédiatement penser au rêve en Tanzanie, alors que je dormais à côté de Pili (black) J’avais répondu FION alors que je pensais Lion. Il y avait alors eu un grand rire.
Et là j’ai conscience d’avoir réussi, gagné. Vaincu. Libre…

981223 :
Ayant remarqué qu’il semblerait que la production onirique soit plus intense, et différente, lorsque l’on se couche le ventre vide, je crois que je vais arrêter de manger le soir. En plus, j’y avais un peu pensé, et il me semble que cela doit être bon pour la santé. Un peu vidange.
(D’ailleurs) ainsi le corps (et l’esprit) peut se consacrer uniquement à l’activité clef du sommeil : le rêve.
Pas d’encombrement ou travail de digestion. Tout pour le rêve.

981228 :
0h42 crise de paludisme (?) Aïe.

Il n’est pas de pire ennemi que l’ennemi intérieur. Qu’on l’appele maladie, trahison ou doute.

981230 :
YHWH : Y cerveau W : coeur et H deux fois : poumons ?
W au milieu des deux poumons…Et en effet W est au coeur de chaque lettre hébraïque Et W est implicitement dans Elohim…

Intéressant de noter que les humains ont DEUX « générations » de dents…Et que les bébés comme les vieillards n’en ont pas. Sauf certains vieux…
Avoir une dent contre quelqu’un…

Qu’attends-tu de la vie ?
Bonne question. Probablement : trouver. Mais trouver quoi. En fait rien. Exister suffit.
Et si l’on veut « mieux » : exister joyeusement, ou plutôt « aimablement ».

…….TANT MIEUX QUE TANT PIS……..
………….OUI……………

990102 :
Je cherche une femme pour trouver un nom à ma solitude.

990104 :
Un des secrets de la vie est de bien commencer sa journée.
Pour cela, trouve ton rythme et ta joie.
Mange bien.

Ce n’est pas l’espoir qui fait vivre, sinon je serais déjà mort.

990105 :
Un détour de presque 10 ans !…J’ai fait un détour spatio-temporel de pratiquement 10 ans. Il est un peu tôt pour parler de ce que j’en ai appris. Seul compte aujourd’hui !…

Ne pas (se) la jouer : TOUT VU, TOUT PRIS.

990106 :
La mémoire serait-elle « néfaste » ? A nous ramener en arrière, dans le passé, à nous faire ressasser les mauvaises choses. A nous faire prendre conscience de la mort, puisque l’on réalise avec elle que les choses ne sont plus.
Pas de mémoire…

Les sens : la vue et le toucher.
La vue, il suffit de fermer les yeux. Alors qu’on n’échappe pas au son; sitôt qu’il a dépassé un certain niveau.

990108 :
Pourquoi l’homme est-il si fier de ses prouesses sexuelles ? Parcequ’il a la capacité, le pouvoir, de donner, en même temps que le plaisir, la vie.

Garé rue MONTCALM.

990111 :
Le problème est l’orgueil. Qui fait égocentrer, qui fait se croire le centre et le coeur du monde.
Mais cela peut être fait par amour : l’amour qui donne étant alors « volonté » et l’amour qui veut prendre qui veut recevoir : désir.

990112 :
A noter que dans les textes égyptiens, les dieux eux aussi CRIENT pour DIRE.

On ne prend qu’une fois un coup de vieux :
quand les enfants se mettent à vous dire « monsieur ».
C’est çà vieillir : devenir un monsieur, ou une madame,
pour les enfants.

990117 :
La libération du malaise m’a ramené encore vers le plaisir. Et le plaisir, la quête du plaisir ramène à l’égocentrisme (si l’on se privilégie uniquement, par rapport à l’autre)
C’est le rire qu’il faut chercher…et trouver. Car le rire se partage spontanément et simplifie tout, tous et toutes. Et il est communicatif. Et il allège et rend la vie plus facile et agréable.

Cette nuit, plus ou moins au matin, MPM.

990118 :
Au début du verset qui résume tout son acte de création, le verbe BRA (créer) esst répété deux fois, séparées, ou joint, par CHIT (l’épine)
Puis vient ELH : déesse (la femme) puis HIM : gémir, qui donne ELOHIM le premier nom de Dieu clairement énoncé.
Or, en effet, l’épine peut être assimilable au pénis de l’homme, qui sépare et unit à la femme.
Quant à la femme, elle est l’aboutissement de la création.
Et on retrouve cette idée dans le chapitre 2, où Dieu a fait l’humain (créé, bien que le verbe employé soit « former ») puis il se REPREND et les sépare, pour mieux les rassembler, en créant la femme.

J’aime pas Léo Ferré (sauf « Poète vos papiers ! » et les poètes maudits, bien vus)
Genre « avec le temps ». Genre de mec qui joue facile dans les plaies.

J’en suis à présent sûr : une partie de ce que je croyais lumière en moi est en fait ténèbre.
C’est le Royaume de Dieu que je dois chercher, et non la jouissance, le plaisir égoïste. Ce Royaume est Amour et Vérité.

990120 :
Tout sens, perception, est assimilable à un toucher, mais en fait à un voir. On voit. Ou on mange.
Or, dans la Génèse (chapitre 3) il est question de manger, puis toucher puis voir puis manger.

990121 :
Ne pas être orgueilleux (ne pas frimer) et ne pas douter.

990122 :
Le sort des autres m’émeut plus que le mien. Le mien m’horripile…(à force d’être émouvant ?)

990125 :
La vérité c’est…L’INEVITABLE.

Si (ou lorsque) l’on suit la VOIE, le dynamisme (gardons le mot « souffle » pour après) de l’univers, on redevient (n’est plus que) poussière animée.
Ce qui nous anime est l’énergie du cosmos, assimilable à un souffle du vent.
Or, nous avons en nous « le souffle ».
Et dans la Génèse, il est bien dit que nous sommes « poussière » animée, rendue vivante par un souffle, une haleine de vie.
Jésus également parle du souffle et d’aimer dans le souffle, Dieu qui est souffle. De même St Paul en parle.

Mais en suivant ce comportement on peut (peut-être) arriver à l’OSMOSE universelle, mais en étant égoïste. Alors qu’il y a mieux : l’AMOUR qui donne et va vers l’Autre…

L’Amour est seul, puisqu’il n’y a que l’Amour qui puisse sauver l’Amour.

990126 :
CURIEUX ESTHETE a dit : « le secret du bonheur c’est de savoir dire « oui ». Le secret de la sagesse c’est de savoir dire « non » »…

990127 :
Le français est une langue coquine : avant le mariage il y a com-promis et après le mariage il y a con-vaincu…(hihihi ?)

Curieux, là encore l’histoire d’une louve qui élève un jeune enfant (chez les Turcs-Mongols)

Dit ce matin à une femme, dans le métro : « j’aime bien quand il y a plein de monde comme çà. Ce qui m’ennuie c’est l’indifférence affectée; mais bon, sinon j’aime bien. A mon avis tous les gens sont beaux mais ils ne savent pas l’être… »

990128 :
NE PAS VOULOIR LE POUVOIR !

990129 :
Interessant de noter que l’éducation de l’humain est un cadre dont les frontières sont la peur et la douleur.
Peur et/ou douleur que l’on subit lorsqu’on transgresse des interdits mais surtout en fait quand on sort du juste cadre de vie.
Confère Eden = Délice – le Paradis. Obéissance à la Juste Voie, à Dieu, fait vivre dans la Plaisir. En sortir expose à la douleur; par sanction ou non.
(Plaisir entouré de douleur ?)

Il faut que l’éducateur soit là, présent. Or, Dieu nous a créés libres, donc distincts de lui. Et il n’était pas là au moment de la Faute initiale. A étudier…
Or Dieu est TOUJOURS là; EN nous.

Tout début (surtout de l’univers) implique une limitation à l’infini. Donc une fin, donc une mort. La mort est une étape, mais une étape de départ, non d’arrivée.

990130 :
Dans la soirée techno-dance, subitement beaucoup ou une majorité de personnes se sont mises à scander un truc genre « MARYLIN »…

990201 :
Le cerveau doit servir à résoudre les problèmes, pas à les créer.

Pour ne plus avoir d’égo, il ne faut donc pas « revenir en arrière », donc ne pas se « concentrer » sur la mémoire. Mais en même temps, il y a la juste voie qui est confirmée et indiquée par un commandement; qui donc est présent : la loi. Or, cette loi se traduit-résume par un « non » (ne pas…)

Conscience – Sexe (pour plaisir) – Pouvoir…
La façon dont ces trois sont en interrelation, se confondent même.

Curieux, lors des « contacts psychiques » il semblerait que ce soit l’hémisphère gauche qui soit en activité. D’ailleurs, le haut de l’oreille gauche est brûlant et rouge.

990203 :
BERECHIT le premier mot de la Bible peut se traduire par « Maison de Pauvreté/Venin/Tête »
Egalement si on modifie l’ordre des lettres on peut écrire «  il craignit en fondement-base » : la peur au départ. Cf d’ailleurs la réaction de Adam et Eve, une fois qu’ils sont « comme un de nous », « comme Dieu » : ils ont peur.

990204 :
Hihihi…qui c’est les plus forts, évidemment c’est les vers… ahahahahahah….
Le plus drôle dans notre histoire c’est qu’on ne peut jamais en raconter la fin.

990205 :
Plus un organisme, donc conscient, se centralise, et égocentrise et prend du pouvoir, plus il devient paranoïaque.
On le constate pour l’individu comme pour l’Etat.

Cette vie qui tourne entre création du besoin et satisfaction du besoin. Nous, humains créés, « recréons » chaque jour, chaque instant le besoin : nous sommes « APPEL ». Et Dieu répond, satisfait : la respiration, la faim, le sommeil.

Le besoin en hébreu : tsorek

Mais avant le besoin, il y a le goût de l’esthétisme…

Tu sais ce que ça fait d’aimer ? Ca fait mourir. L’Amour c’est la Mort. Dans l’Absolu…
La mort pour celui qui aime et la vie pour celui qui est aimé.

990206 :
Une guerre n’est bonne que quand elle est finie.

« La Révélation des Templiers » par Lynn Picknett et Clive Prince. Edition du Rocher. Voire ?

990208 :
Voir la chiralité…

Les femmes ? Pour l’instant je vis seul, car je préfère courir un idéal que tenir une résignation …!

990209 :
Pour la pièce : « mais non je suis bien !… »

990210 :
Dieu ? Quoi qu’il arrive, je n’aurai jamais assez de mon existence pour le remercier.

990211 :
Pour la pièce :
– Alors, on drague ?
– Non. Je n’ai pas ce sens de l’à-propos, cette aptitude à la réplique impeccable qui sont la marque et l’arme du dragueur efficace. Pour tout dire, je ne suis pas du tout dragueur car je n’aime pas les discours hypocrites, intéressés. Je n’aime pas enjôler. Le bla-bla m’énerve, et comme il faut presque tout le temps en passer par là, je préfère m’abstenir.
– Et rester seul
– Seul avec soi-même vaut parfois mieux que seul avec les autres. De toute manière, je suis amoureux.
– Ah ! Grande nouvelle, et de qui ?
– Mais de l’unique qui me semble digne d’amour : la liberté. L’ennui c’est qu’elle est très jalouse et ne supporte personne d’autre. Et la liberté s’accomode plutôt mal d’un binôme. Elle ne saurait s’épanouir totalement dans le couple. Car si elle n’aime pas être réprimée, elle n’aime pas davantage opprimer. Et c’est bien là le problème des rapports de la liberté individuelle au couple. Soit on subit soit on fait subir.
– Tu exagères; c’est un peu réducteur.
– Soit, rectifions. Disons que soit on suit soit on fait suivre.

Carlo SUARES : « Mémoire sur le retour du rabbi qu’on appelle Jésus » chez Robert Laffont.

Quand on est jeune on dispose de l’énergie, en bonne quantité, pour pouvoir être vigilant de façon RAPIDE et large (percevoir beaucoup)
Quand on vieillit, au fur et à mesure de l’âge, le panel se réduit mais on apprend à être plus précis, à aller plus directement au but, d’autant qu’on le connaît mieux ce but.

Il n’y a pas de problème, mais on préfère s’en chercher.
Tout simplement pour…s’occuper. Car, au même titre que l’on doit s’occuper le coeur, et les autres muscles, il faut qu’on s’occupe le cerveau.

990212 :
Titre d’essai ou roman : « WC avec vue sur l’amer ».

990213 :
Cette nuit : MPM.

990216 :
Intéressant : hier je décide de regarder le film de Bruce Lee qui passe sur la 6. Quelques réflexions dedans me permettent de « cristalliser » certaines résolutions-déterminations-intuitions. Et aujourd’hui au travail je vais voir sur Internet et découvre l’existence d’un livre de Bruce Lee. Qui pourrait m’intéresser car j’ai déjà lu une interview (à l’armée) et il avait une approche de la vie et de l’art martial qui m’intéresse et me semble pertinente.
Je décide donc d’aller à la FNAC ce midi. Or hier et aujourd’hui c’est…le Nouvel An Chinois !

990217 :
Trois mots : Doute, Evénement, Discipline, en hébreu. Et on retrouve ce qui semble être la voie : écoute (entends) et regarde (vois)
Car pour savoir où et bien regarder il faut, avant, écouter. De fait : les mots-racines écoute et lumière se retrouve au coeur de ces mots.

Proscrire, rejeter, ignorer, refuser, oublier le doute.

Encore une millième preuve, pour la millième fois, la Bible est parole de Vérité. Le proverbe qui dit « celui qui se relâche dans son travail est le compagnon du destructeur… »
Comme c’est vrai !

990218 :
Genre zen : « quand tu cueilles des prunes, ne pense pas aux confitures ».

Cette nuit MPM.

990219 :
Je cherche la Vérité car la Vérité est l’émanation de Dieu. Aussi, la connaissance me permet de mieux connaître et apprécier Dieu.
La connaissance, ou quête de la Vérité, est le chemin que j’ai choisi pour retourner à Dieu.

990220 :
La Voie de la Vie Optimale se présente ainsi : 5 ennemis (si l’on exclut le pire de tous : la méchanceté) qui sont le doute, la paresse, la tristesse, la colère, l’orgueil.

Pour progresser sur la Voie : vigilance, discipline, ténacité, joie, honnêteté.
VOILA.

Il faut être DANS ce qu’on fait. D’où effectivement, l’Ecclésiaste : « un temps pour chaque chose »…

Cette nuit : MPM.

990221 :
Toucher; puis, si ce n’est pas nuisible, pénétrer.

990222 :
Je sais ce qui peut me déranger dans le couple : accepter la différence de l’autre, soit, mais l’assumer, non…

Danse sur le Temps, chante dans l’Espace…

Je crois que je commence, seulement maintenant, à réaliser que j’ai cru, et même ai été obnubilé par le mirage hollywoodien de l’amour.
Le couple indestructible issu d’un coup de foudre, etc…Je m’y suis identifié, j’en ai fait un idéal, car j’en avais été imprégné très jeune. Alors qu’en fait si j’y réfléchis, si je le sens même peut-être, et/ou que je reviens à cette même époque : je me savais déjà de nature célibataire.
Il me semble que quand je me serai débarrassé de cette illusion de quête, ce faux idéal, ce faux désir, je serai enfin LIBRE; véritablement.

La discipline c’est faire ce qui doit être fait, sans attendre; sans repousser. C’est être synchrone. Agir à temps; quand et comme il faut.

990224 :
Pour le fond et la forme, cette phrase :
« Je me demande si Dieu sait ce que je vais faire »…
« I wonder if God knows what I’m gonna do »…
Comme çà…

990225 :
« Le Mal ou le théâtre de la Liberté » par Rudiger SAFRANSKI. chez Grasset 148 F

« Only the body count ! »…(titre-refrain d’une chanson d’un groupe hardcore : Body Count)

C’est là notre vérité : nous sommes poussière. Notre vérité et notre bonheur. Nous sommes matière. Je suis matière, et il ne m’intéresse pas d’être ou PRETENDRE être autre chose.
Vive la boue !

Il n’y a en fait que deux sens, par nature absolue : la vue et le toucher.
Car vue et ouïe sont identiques. Et odorat et toucher aussi.
La vue induit une distinction, alors que le toucher, par définition, est plus fusionnel; du fait du contact.
Mais on pourrait considérer que la vue est aussi un toucher, et vice versa. De plus, tous les sens touchent et nous touchent.
En fait tout est toucher. Continuer à traquer le « sens vital ».

990226 :
Revenons au manque. En fait, c’est lui qui va motiver le mouvement. Lui qui crée l’espace. A poursuivre…

Etre ce que l’on fait UNIQUEMENT. Une chose à la fois. Concentré, présent : VIGILANT.

990228 :
Deux choses : ce monde, cette vie permet notamment d’expérimenter, pour contrôler, maîtriser le désir.

Les trois Patriarches représentent en fait les trois approches fondamentales de l’humain-individu face au monde :
Abraham : la soumission zélée.
Isaac : le rire EXTATIQUE (insouciance et plaisir)
Jacob : l’affrontement, la résistance.

Abraham : la discipline-obéissance
Issac : le plaisir (les sens)
Jacob : la volonté, le soi : séparation.

A noter qu’Abraham change de nom (évolution) ainsi que Jacob : métamorphose.
Isaac reste le même.

EL (Dieu) en hébreu. L’inverse est LO (non) : Dieu et Non. Car Dieu est « oui », et le non, donc s’opposer radicalement à Dieu, est la liberté qui a été donnée à l’humain.
L’homme peut dire « non ».
Mais ce n’est pas à Dieu qu’il doit dire « non » mais à lui-même.Il doit se restreindre pour que l’Autre puisse exister et vivre.
En cela, l’humain est encore à l’image de Dieu qui a dû se dire « non », se limiter pour que l’univers (ait de la place) soit créé.

990301 :
Connaissance et amour sont deux démarches quasiment contradictoires car la connaissance acquiert, alors que l’amour donne.
Connaissance-Avoir
Amour-Etre.

– Les douleurs au genou ont commencé dimanche, hier.

990304 :
Cette nuit MPM.

Le MECONIUM.
Si les critères d’appréciation esthétiques des formes (même corporelles) sont en fait mathématiques, alors les formes-courbes se traduisent par des formules de type :
f(x) = ax + b.
Alors X, la variable, est en fait LE REGARD du spectateur; ou l’angle de vision. Ou le point d’incidence du « rayon visuel »…A creuser…

Bleu Jaune Rouge
Violet Vert Orange

990305 :
La seule connaissance que nous ayons est en rapport avec le NON, c’est dire non à la vie, c’est savoir comment tuer, ou nuire. (cf refus de l’arbre de vie dans chapitre 3 de la Génèse)

Et justement, ce qui nous fait revenir à nous-même, ce qu’on a l’habitude de considérer comme soi c’est le savoir de la mort.
Lien avec la mémoire : on finit par ne discerner que cette « mauvaise connaissance », à la rechercher. Ce qui est mauvais, dangereux (cf aussi Jean, couper la tête. Plus « vous dites « je sais » c’est pour cela que votre péché demeure »…)

Un jour il faudra que j’écrive une étude-comparaison détaillée entre Jésus et Socrate (sans oublier l’époque où vivait Socrate…)

990306 :
Si je pouvais réaliser un film, je ferais comme histoire :
un homme et une femme qui se tuent l’un l’autre à cause de leurs amants respectifs, et qui se retrouvent condamnés à vivre dans le corps de l’un et de l’autre (la femme dans l’homme et vice versa) Et ils s’aiment encore, bien entendu…
Moteur !…

A mon avis les oiseaux sont peu intelligents, voire stupide. Cela les rendrait trop lourds d’être intelligents. S’ils étaient intelligents ils seraient trop lourds pour voler.

990310 :
Tout de même intéressant : on voit vraiment apparaître des messages de ce qui se passe, dans-avec les titres des films américains (leur traduction, ou V.O) et peut-être même dans les films français aussi.
Or, le cinéma est effectivement le médium le plus complet.
D’autre part, dans la pub, qui s’appuie beaucoup sur le sexe, on voit également apparaître des mots-termes ou questions clefs que l’on entend normalement que dans-par « la Voix » de l’Esprit (ou tout au moins esprit)

990311 :
Bruce Lee : « Le Tao du Gung Fu. Une étude dans la voie chinoise des arts martiaux » textes regroupés par John Little. chez Guy TREDANIEL éditeur.

La Vérité c’est l’Evénement. Et la Voie c’est l’Accomplissement Véritable.

990312 :
L’object ou sujet ne peut se connaître véritablement que par son influence sur le milieu, sur ce qui l’entoure. Subjectif défini par l’objectif…Le UN par rapport au Zéro.

Bizarre de se souvenir que j’ai commencé la révélation de la Foi dans Toledo, avec la Bible. Toledo…

Dieu est un avatar du Suprême Inconnu Innommable. Or-et nous sommes Dieu. Car Dieu est départ. Nous sommes un départ, COMMENCEMENT.

Plutôt que du doute : de la curiosité.

Le fait qu’on avait (dans la Génèse), à la connaissance de l’interdit, l’Esprit, la pensée qui permet de comprendre. Par contre on n’est pas capable (?) de distinguer bien et mal…

Dieu a créer. Nous avons construire.

Le sexe est important car en/par lui nous connaissons Dieu et son agir, car nous connaissons et même SOMMES le temps (pour les hommes) et nous devons être très lents (et pouvoir savoir accélérer ?)
Et la femme est et connaît l’espace, et elle doit, elles doivent être étroites et pouvoir se dilater; mais à posteriori, pour l’enfantement, donc après avoir acquis le temps de la PART de l’homme.

Curieux comme le temps, ce « truc qui passe » « vite » doit en fait s’accomplir, par nous, lentement.
De même pour l’espace qui devrait être large, il faut qu’il soit étroit; AU DEPART « avant » (?) le temps, puis après la naissance : revenir. 0 – 1 – 0 alors que le temps ferait 1 – 0 – 1 1= l’élan/entrée puis immobile puis sortir ? ou donner. Continuer cette méditation.

Espace 0 : fermé-vide 1 : plein-accueil
0 : vide-libération enfantement
1 : enceinte

Construire. On retrouve « la connaissance enfle et l’amour édifie ».
Or Dieu (le Vrai) nous a donné dans le meilleur. Or « dans le commencement » donc dans le temps. Le temps est le meilleur.
D’autre part, Dieu CREE (créa) et créer « entraîne » volume donc dilatation. D’où : Il nous a effectivement donné « dans le meilleur ». Puisque créer « enfle » et pour créer il faut la connaissance.
Il nous laisse construire, or construire c’est, effectivement, l’Amour qui construit.
Donc lui s’est gardé la Haine ? Le témoin, contradicteur objectif et impartial : Satan.
Les Cathares : S est Dieu, ou plutôt Dieu est le Diable. Pour l’instant…Car après il y aura de nouveau fusion. Et l’Innommable, « Je suis » est Amour.

990313 :
Ne pas oublier que tout est utile dans la vie. Tout peut servir à la construction du « bien-être ».

De même que la pensée doit précéder l’acte, de même l’esprit précède la matière.

De même que les médias ne sont plus seulement un vecteur d’infos mais « pensent » et influent sur la perception, de même les sens ne se contentent plus de transmettre l’info mais l’interprètent.
D’où, dès le départ, une déformation. Revenir à la simple sensation.

Nous avons rejeté la satisfaction IMMEDIATE.

Si on se lasse du plaisir, qu’est-ce qui provoque l’usure : le Temps.
A-t-on rejeté l’Eternité ?

De quel droit tu prends la pensée ?
On a refusé que ça nous soit donné. On a voulu acquérir (cf : « j’ai acquis un homme avec Dieu »)

L’Europe des SAISONS a une conception différente du temps que l’Afrique « linéaire » (toujours beau et chaud)

990314 :
Quand je ne me sens pas à l’aise d’être, ce qui m’importe ce n’est pas que mon sexe soit caché, mais plutôt qu’il soit couvert.

J’aimerais voir une femme se caresser, nue, dans la forêt. S’effleurer puis se toucher voire se pénétrer avec ses doigts, jusqu’au plaisir (jusqu’à l’extase ?)
Puis la voir se relâcher, se détendre, apaisée et heureuse, car elle se saurait contemplée par moi et amoureuse de moi, et moi d’elle.

990316 :
L’Amour c’est la vie, car il est mouvement « progressif ». Alors que la connaissance c’est la mort car elle est « position » statique.

LE Dieu n’est pas nommé car on ne nomme que ce que l’on connaît (cf : Il envoie les animaux auprès de l’homme pour qu’il les nomme)

Force est de constater que le « relâchement » des femmes correspond, est parallèle à la dégradation des mœurs (historique et sociologique)

990317 :
Le monde inanimé, non « vivant » (?) appartient, crée l’objectif, tandis que l’homme crée le subjectif.

Il n’y a rien d’important ou de grave, dans l’absolu. Il n’y a que pour l’égo qu’il peut y avoir quelque chose d’important ou grave. C’est donc l’égo qui donne un COMMENCEMENT de valeur au monde.

Ne pas vouloir tuer le Diable, car il survivrait en nous.

Le secret du bien-être : maîtriser son humeur. Maîtrise ton humeur.

Ne cherche pas le pouvoir, ne cherche pas la connaissance. Cherche la Vérité.

Ne guette, n’attends pas le jugement des autres, car cela signifie que tu n’es pas véritable, véridique, donc cela ouvre une place au doute dans lequel « la méchanceté » peut s’engouffrer.

Le femme aurait pris de l’arbre interdit, pour que l’homme trop passionné dans son TRAVAIL et sa VEILLE, s’intéresse (plus) à elle ?…
Et elle se serait servi du sexe, car le sexe de l’homme est le plus nu (et le plus éveillé) et rusé.

990318 :
Les tablettes d’argiles de Glozel (Allier) : imposture ou vérité ?….
+ bibliothèque pré-historique de Lussac-les Châteaux (Vienne)

990319 :
Le juste (?) comportement à adopter dans la vie, face aux événements et aux gens ?
La courtoisie enjouée.

990321 :
Vive le Printemps, premier jour de la nouvelle année cosmique-solaire.
J’ai fini, comme décidé, la « Révélation » du chapitre UN de la Génèse, hier; donc juste le dernier jour, avant la nouvelle année.
Content. Satisfait…je verrai après relecture complète et scrupuleuse. Cette nuit MPM…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *