conscience 8

DSC01293

 

du 02/10/1997 au 22/01/1998

971002 :
Orly va bien et moi aussi.
L’avion est pas très grand mais plus gros que n’importe quel oiseau.
Je pense à Sabrina.
Le problème de ces voyages au loin
c’est que ça débute, à l’aller, par un avion,
et au retour, par un avion.
Et j’ai pas confiance. Mais bon !…
Il a bel aileron bleu, et des stabilisateurs au bout des ailes. Bleus aussi.

En vol : on a survolé les Alpes. C’était plaisant, et même parfois éternellement enneigé.

GAWAFA : goyave
KARKADET : bon à boire [infusion de fleurs d’hibiscus, chaude ou froide]

En « Langue Internationale » (LA langue ?)

BAS pour : rien, pas la peine, non, ça ne m’intéresse pas, tant pis.
Voir Bas (swahili) basta (corse) bah (français).

A la sortie de l’aéroport rencontré Hassan qui m’a amené à 1 hôtel hyper bien placé et pas cher. Avec 1 personnage clef : John (YEHIA)

Du 2 au 3 : minuscule émission.
971003 :
C’est marrant, ils accomplissent le concept de l’oasis jusque dans la ville;
avec des petits jardins qui surgissent d’un seul coup
au milieu de la poussière, des fumées, des rues, des humains
et des…coups de klaxon.

Y a des tricycles à moteur aussi.

Quelle est la part de l’homme si Dieu gouverne tout ?
Le choix. Choisir est le lot de l’Humain. Oui et Non sont les 2 bornes de sa liberté, les 2 pôles de sa vérité.

971004 :
Je savais pas qu’il existait autant de Peugeot 504 Break dans le monde.

A Assouan : aller au bazar.
Assouan : feloukh
Hitfou.

Dimensions de la salle du tombeau dans Gizeh :
10m de long , 6m de large , hauteur 9m.
Le coffre : 2m de long , largeur : 1m , hauteur : 1,20m 5 mains.
Il y a au sol 1 trou d’aération de 100m de profondeur.

Happy hotel ? pas bof.

Ce que tu ne sais pas, l’Autre le sait; et ce que l’Autre ignore, tu le connais.

1973 aviateur.
EL RALIB
Hassan EL GAREB [renseignement pris sur une inscription sur un mur où une tâche de ciment faisait une espèce d’ombre que j’ai prise en photo car je trouvais qu’elle me faisait penser à moi]

How much : kam.

MUBARAK

EL KANATIR

TAHRIR SQ.

CORNICHE EL NILE

sommeil du 04 au 05/10 : 7h ; du 05 au 06/10 : 10h00

971007 :
Hé oui c’est mon anniversaire. J’ai 28 ans.
L’Egypte est tout ce qu’on peut attendre d’un pays construit uniquement autour d’un fleuve.
Jaillie du Nil, elle est à la fois prolifique, luxuriante, généreusement dispensatrice de vie; et à la fois impitoyable et sêche comme l’écrin minéral et brûlant qui l’enserre.
Impitoyable comme la mort, implacable comme le désert, mais…immortelle.

Je promène mes 28 ans dans plusieurs millénaires.

Le train n’est pas très rapide. A force d’être assis, j’ai les pieds gonflés.

Aswan.
Plus petite, plus calme, plus paisible, plus chaude aussi.
La température est nettement plus élevée : l’haleine du désert.

Le train a dû mettre 12 ou 14 heures pour arriver ici.

On m’a amené à un hôtel impeccable. Calme, frais, propre et pas cher : même prix qu’au Caire.

Me voilà, ici, dans une tour, au sommet d’Aswan.

Ici, il y a une Police Touristique et s’ils voient des gens du pays te parler, alors ils peuvent leur prendre la tête.

LUXOR signifie archer ? arc ?

971008 :
Le muezzin célèbre Dieu. Je suis assis sous les arbres, loin du centre ville; heureux de vivre.

Du 10 au 12 : voyage sur le Nil. Rêve.

Dans l’après-midi du 9 : montée impérieuse, contrôlée magistralement.

971014 :
Aimer la femme comme on peut aimer un serpent dont on a besoin pour fabriquer le sérum (anti-venin)

Voir Moshé qui sur son parcours initiatique, LUI, a à faire avec une (sa) femme (SEPHORA)

Les nuits du 10 au 11 : 6h de sommeil. du 11 au 12 et 12 au 13 : 4h
du 13 au 14 : 1h30.

je sais pas : m’charif
i like : ana house
l’Amour

971015 :
Alors ? Où en est-on après 28 ans d’exercice ?
Je sais que ce serait mieux, et plus facile, mais je n’arrive pas à prendre çà à la légère. Tout est trop grave pour s ’en tirer par un rire.
Reste l’Amour et son mystère.

La feloukh sur laquelle j’ai fait la croisière le long du Nil pendant 3 jours et trois nuits, avec un couple d’italiens (Luigi CALIENDO et Rosaria DI SANZA) s’appelle : le « VALLEY of The King » FELLUCA

971018 :
Cette nuit, vers 5h30, minuscule émission.
Du 16 au 17 dormi à peu près 6h00 ; du 17 au 18 : 7h30.

Du 19 au 20 : Minuscule émission vers 5h30, puis de nouveau une montée mais maîtrisée totalement, vers 9h00 suite à « danse des chevaux » ? [spectacle très impressionnant de « horse dancing » auquel j’ai assisté près de la pyramide de Gizeh, de nuit]

Lars Eric BALOGI un suédois cool qui fait un tour du monde et Nandan KULKARNI un américain assez cool.

21/1097 :
Savoir vivre c’est savoir manger sans laisser de reste; et si possible arriver à partager (avec autrui).

Du 20 au 21 : 0h00 de sommeil.

22/10/97 :
Que l’esquif de ton âme suive le vent, avec ton coeur pour voile. N’utilise l’ancre de l’esprit que lorsque tu veux t’arrêter.

Du 21 au 22 : 9h00 de sommeil.

23/10/97 :
Signes sur les colonnes dans l’église du Monastère Ste Catherine : des croix (comme des +) et des formes de champignons.
C’est quasiment sûr que les gravures sur les 2 premières colonnes en partant de l’autel représentent des champignons – de type Amanita Muscaria.
Voir « Le champignon et la croix » de John M. ALLEGRO

Du 22 au 23 : 0h00 de sommeil.
Monté sur le Mt Moïse.

24/10/97 :
J’ai un bracelet au poignet gauche depuis hier. Toute une histoire…

Ceri et Stewart LANSDALE rencontrés sur les bords de la mer Rouge. Passés quelques jours ensemble. Agréables.

25/10/97 :
J’aime cette fille comme jamais j’ai aimé qui ou quoi que ce soit.
Elle est un second coeur pour moi. Le premier que je reconnaisse,
dont j’écoute chaque battement, attentif à chaque pulsation.
Rien n’est plus important qu’être allongé à ses côtés,
qu’elle me raconte sa vie, son corps.
Et quand elle s’offre à moi je suis le plus riche des hommes.
Elle m’est plus vitale que l’eau, plus précieuse que le pain
et je préfère étouffer plutôt que de manquer de son souffle.

..C’aurait été beau d’écrire « ça » pour quelqu’un. L’ennui c’est qu’il n’y a personne !

J’aime l’eau, les framboises, les mangues et…les guirlandes lumineuses.
Surtout celles qui donnent l’impression que la lumière se déplace de l’une à l’autre lampe, les allume rouges puis vertes puis jaunes puis bleue…

971101 : (oui, oui…)
Christophe BEAUFILS : « La mort subite du nourrisson » Chp Vallon.

Cette nuit, vers 4h00, 1 goutte s’est échappée suite à rêve coquin. Le reste a été contenu.

971103 :
Je suis le Temps : Celui qui hante la Vie pour exorciser la Mort.
Saluez mes 2 hérauts, dans l’ordre du soleil :
à ma droite Déjà, à ma gauche Bientôt.

971104 :
Ma devise : DANS la VIE, SOIS GENTIL et ESTHETE.

971105 :
Dans la nuit vers à peu près 2h00, montée-poussée de pollen entièrement maîtrisée. (Très) facilement d’ailleurs.

Impôts, impôts….impôts de chagrin, oui !

Chez beaucoup de jeunes aujourd’hui (j’entends 15-25 ans) on a l’impression qu’ils jouent aux cartes quand ils parlent. Et que les plis sont prédéterminés.
Ils se contentent de faire tomber les atouts les 1 après les autres.
Pas pour communiquer, non, juste pour accomplir des espèces de rites oraux, appliquer des formules.
Exemple : « La vérité, les fils de pute, j’les avais pas calculés. la vie d’ma mère, j’suis goutt’dé. Enculé. »
Réponse : « C’est clair. A l’aise ».

Voilà. Rien n’est échangé mais tout est dit ?!?

Je ne demande que 2 choses à mes amis : leur présence, et leur respect.
Et si je dois me contenter d’1 seule : leur présence.
C’est tout.

971106 :
Tout repose sur « j’aime » – « j’aime pas ».
« J’aime » vient de « ça me fait du bien ». J’aime pas : ça me fait mal.

971107 :
Le plaisir c’est ce qui réunit le temps à l’espace; la douleur c’est ce qui les sépare.

Pervers tige.

J’érecte où d’autres éructent.

971109 :
Se souvenir : au départ, les humains étaient semblables à l’océan,
masse immense et unie.
Puis, chacun a voulu devenir son propre centre,
LE centre, avoir un soi : ils sont devenus gouttes.
Tous, toutes devenus gouttes. Transformés d’océan en nuages.
Et depuis, tous, nous tombons en goutte de pluie;
chacun seul, avec sa propre trajectoire.
Nous sommes tous des renégats.

Ca délire bien ici, je commence même à m’amuser.

Les femmes ne sont intéressantes qu’inaccessibles.

971110 :
Tous ces misérables croyants transis de peur,
ce n’est pas le Paradis qu’ils nous offrent,
c’est leur Enfer qu’ils nous imposent.

971117 :
Réconfortant comme la pluie qui s’écrase sur une vitre….quand on est dedans.

T’sais qu’t’es sympa toi. Tu commences à m’plaire.

971118 :
Minuit dans 7 minutes.
Putain, tous ces mecs qui ont une femme (oui, je sais…. « qui SONT AVEC une femme »….) et qui regardent la télé !

971119 :
La seule unité de temps valable et digne de ce nom, est celle de la durée du spasme orgasmique.
L’instant entre 2 contractions : voilà l’unité…

Entre chance et échéance, reste la déchéance ?

J’ai été trop loin sur la voie solitaire.
Maintenant le monde est devant moi…mais les femmes sont derrière.

– T’es un macho.
– Non.
– Si.
– Non. Je suis juste un homme qui n’a absolument pas envie de suivre et faire le jeu des femmes. Je n’aime pas la façon dont elles règlent le monde, sans suintant jeu de mots.

Faire une nouvelle sur 1 gars qui ne fait l’amour qu’à la terre, à l’eau, aux pierres, aux arbres, statues, etc….

971121 :
Je pense qu’hommes et femmes n’ont pas le même sens de l’humour.

Le monde va moins vite vers toi que tu ne peux aller vers lui. Mais sa progression à lui est inexorable.

971125 :
Anableps : poisson de la mangrove, adapté à voir et respirer hors de l’eau.

971126 :
Rêve de la nuit : dans le métro, beaucoup de monde, histoire de direction à choisir, remonter à contre-sens. Puis arrive dans 1 espèce de cantine. Choisit les plats. Le directeur est là. Il finit par dire qu’on va manger tous ensemble. Il y a plusieurs personnes de l’Office. Il cite 1 nom qui demeure introuvable. Je dis que ça me dit quelque chose. Michèle J dit qu’elle ne pense pas. J’insiste. En gros réveil.

En +, vers 4h30 j’ai eu l’impression qu’une goutte de semence se baladait. Mais apparemment rien. Je l’ai maîtrisée, si elle tentait de sortir. En tout cas, j’ai eu l’impression.

971127 :
Montée insidieuse puis impérieuse de pollen, au cours de la nuit. Maîtrisée totalement.

PIC DE LA MIRANDOLE !!! Il est temps !…

La peur et la colère ont leur utilité car elles peuvent permettre de se recentrer sur l’eesentiel; d’éliminer l’artifice du superflu et de la frime.

971128 :
Quand tu sais pas quoi faire : ris.

Qu’est-ce tu dis y’a ma narine qui m’empêchait d’entendre (il se mouche)

971129 :
Dans la nuit, il semblerait (!…) que j’aie eu un débordement. Du 28 au 29.

Pour demain : Léo Club [association caritative] chez Céline PERESSE.

971201 :
Avec Dieu tout n’est pas permis mais mène à la vie. Avec Satan tout est permis mais mène à la mort.

La loi de Dieu interdit mais mène à la vie.
La loi de Satan permet mais mène à la mort.

Pour que quelque chose existe, il faut une restriction.
Poser des limites.
Un début, un départ est nécessairement une limite et une fin.
Ainsi, ce qui rend une chose possible c’est son inverse, son opposé.
Ainsi, ce qui rend la vie possible c’est la mort.

Je suis une conjonction.

Qu’est-ce que tu veux me voler, j’ai plus rien à vendre…

Le plus dur dans ce cauchemar ce n’est pas de le vivre mais de l’accepter…

971202 :
Peur (pisser) Honte (chier)
Paresse (dormir) Orgueil (respirer)
Pouvoir (manger) Beauté (boire)

Douleur Ignorance
Plaisir Connaissance

Gentillesse
………………
Amour

La Peur véritable c’est celle de la Solitude. Et la Solitude vient de la haine.

Ignorance entraine Erreur
Séparation entraine Solitude qui entraine Haine qui entraine Solitude.
Les méchants qui continuent. Les entêtés.

Il faut que je sache – que je comprenne aussi – mais avant tout : savoir.
Pour avoir l’impression (sensation) de faire partie de l’événement. M’y sentir intégré. Sinon je m’en sens exclu (tributaire) manipulé.
Compréhension liée (entraine) pénétration.
En fait, mon cerveau est mon organe sexuel.

Pour tout le monde aussi, peut-être.

Moïse était orgueilleux mais travailleur.
Jésus était humble mais paresseux ?
Moïse, humilié dans sa parole mais glorifié dans ses actes.
Jésus : glorifié dans sa parole mais humilié (?) dans ses actes.

Paresseux : « Preuve » ? La peur. Au début, PUIS « n’ayez pas peur ».

Paresse : peur du Pouvoir.
Orgueil : honte de la Beauté.

L’Homme est Puissant
La Femme est Belle
mais on peut aussi considérer l’inverse. De plus, : la Puissance est Belle (Fascinante) et la Beauté est Puissante (Fascinante).

FASCINATION…

Avec-dans la Solitude on ne peut manifester ni Beauté ni Puissance. Il FAUT l’AUTRE.

Signe : Moïse est épargné par sa mère parce qu’il est Beau. (Le Christ naît faible et démuni)
L’Intelligence serait l’Intermédiaire entre Beauté (Eau ?) et Puissance (Air ou Feu ?) ?

Solitude Couple
Puissance Beauté ?

Dès le 1er couple tout est accompli.
Il « faut » une désobéissance, une erreur pour CREER (?) du nouveau : Liberté. Potentialité.
Dévier, Pécher permet de découvrir de nouvelles voies.

La vérité ne fait pas de détours, elle va (fuse) droit comme un rire.
Le pouvoir est dans l’unité YHWH la Beauté est dans la pluralité Elohim.
Dieu s’est servi de la beauté pour faire ce monde. Il n’y a qu’à voir. + : « Dieu VIT que c’était bon-beau ». La lumière : belle.

On ne peut pas vivre hors du système. Ce rêve n’est qu’une orgueilleuse hérésie.
C’est une vérité; une évidence à la fois ténébreuse et lumineuse : on n’échappe pas aux hommes.

Les choses faites par derrière, dissimulées.
Haine-Amour
Profit.

Hérode reconnait le Christ, puisqu’il le craint : colère.

Pas de sexe hors mariage… = d’abord proximité = intimité.

Paroles « dures » du Christ :
– Aimez vos ennemis
– Pardonnez……féminin
– Ceux qui veulent le suivre…………….féminin doivent s’oublier…….féminin
– Si quelqu’un voit une femme et la désire……..féminin
– Aimez tout le monde.masculin

masculin : Jean 14 : 6

EXPERIENCE

971203 :
La sagesse ça peut être : arriver à se suffire pour-à soi-même.
Etre son propre bonheur.
Etre

Je finirai de manger ma vie,
après y avoir planté les dents
du merveilleux défaut qu’est la gourmandise.
Adam était un esthète…Eve lui parut plus belle que Dieu.

971204 :
La drogue c’est l’enfance morbide…

971205 :
Je sais ce qui me dérange et même m’inquiète quand je m’envisage en couple. Rester au même endroit ensemble ça me paraît possible. Mais se déplacer ensemble, çà je l’envisage mal. Ca m’inquiète. Curieux…
Statique oui, mouvement…

La mort c’est ce geôlier dont nous avons tous trompé la vigilance un jour,
mais qui finit par nous rattraper.
Tout vivant est un échappé de la mort,
libre sous surveillance.

La drogue (du tabac à l’alcool, du cannabis à l’héroïne)
n’est pas forcément un mal,
mais elle est réservée aux damnés :
ceux pour qui elle est le seul plaisir possible.

971206 :
Croire aide à vivre,
savoir : à mourir.

La vie s’écoule par la plaie du temps.

971208 :
Le principe de la mémoire c’est d’être le corps de la sensibilité.
Le principe du souvenir c’est d’être une cicatrice.

La mémoire est un corps pour l’émotion et le souvenir une cicatrice.

971209 :
L’occasion n’a qu’un cheveu, peut-être, mais le destin est une tresse…

Une femme interpelle un homme :
– un p’tit sondage, monsieur.
– Désolé, je n’ai pas de préservatif…

971210 :
Les femmes sont bizarres. On dirait qu’elles se nourrissent des regards (qu’elles reçoivent)
Plus curieux encore, les hommes semblent eux se nourrir des regards qu’ils émettent…

Le Christ c’est celui qui, si nous l’acceptons, prend par la main les petits enfants que nous sommes.

971211 :
Les presbytes me cassent les couilles.

971213 :
Honte et peur.
Peur, apparaît d’abord, dans la Génèse. En « couvert ». Puis honte.

Il est moins désagéable d’avoir honte que peur. La peur est liée à la mort.
…La honte à : la vie :
mais aussi: il vaut mieux avoir peur de l’autre que honte de soi.
Mieux : peur de soi que honte de soi.
Mieux :
Peur et honte définissent soi et l’autre.

971214 :
Les mathématiques sont ce système combinatoire, organisatoire, qui confère au monde son caractère homothétique.

Vitesse – Mouvement – Déplacement.

Concernant Dieu, il faut continuer de le trouver.
Avant tout il faut cesser de le fuir.
Dès que tu cesses de t’en détourner, tu le trouves; ensuite il faut persévérer continuer à le trouver.

971216 :
Y a -t-il un « point de fuite » dans les rêves ? A chercher…

Je crois que je suis heureux mais sans vouloir l’admettre, parcequ’on nous inculque, de façon insidieuse, l’insatisfaction.

971217 :
Il pisse
– Tu pourrais te cacher.
– Pourquoi ? 1 bite c’est 1 bîte.
– Ouaip elle est petite celle-là.
– Tant mieux, elle risque pas de t’encombrer l’esprit. Si j’ose dire.

971222 :
L’insatisfaction perpétuelle de l’humain, c’est sa part de divinité mal gérée. L’aspiration à toujours +, la quête d’un hypothétique absolu, ces 2 courses, convergentes vers l’inconnu toujours reporté, nous obnubilent et nous empêchent d’apprécier le temps et l’espace présents.

971224 : (…)
Cette nuit, 3 montées impérieuses. 2 rapprochées et 1 plus tard. Toutes contenues intégralement. J’en ai bien profité. Je commence à savoir-comprendre comment agir.

J’aimerais bien rencontrer le gars que j’étais il y a 10 ans. Je pense que lui je le gonflerais, je l’ennuierais, alors qu’il me serait sympathique, malgré quelques « poncifs » jeunes.

Ca m’a fait du bien de penser à çà. Ca m’en fait toujours d’ailleurs. Agréable. Je me retrouve; mais débarrassé des scories de la niaiserie.

Ce Curieux Esthète là avait une spontanéité, un enthousiasme, un aplomb qu’avec le temps j’avais perdus. Bref une confiance. Confiance en soi. Je retrouve, réintègre cela. Je suis de nouveau moi-même. Différent mais moi-même. Je reviens. Je fais retour.

Dernières paroles de celui qui meurt dans ma pièce :
« Oh (je ne savais pas que) le coeur bat si fort… »

Les peintres et les musiciens sont utiles et précieux. Les peintres nous apprennent à regarder, pour voir, et les musiciens à écouter pour entendre.
J’attends les artistes qui nous apprendront à caresser pour toucher et humer pour sentir.

971226 :
Ca m’ennuie ces attitudes méticuleusement négligées, désinvoltes avec application.

971228 :
Violence restreinte (j ’aime bien cette association, jusqu’à la prononciation)

971230 :
Nous sommes les enfants du feu. Les fils de la flamme.

971231 :
Ce ne sont pas les enfants qui sont durs à élever :
c’est l’élévation qui est dure à enfanter.

980101 : !!!
Les chansons de Bilitis de Pierre LOUYS

(Ce qui compte) ce n’est pas qui tu es mais ce que tu fais.

980102 :
Faire l’amour à la femme comme l’océan à la terre.

980103 :
Quand on pense aux cendres de l’humanité, on comprend la lune.

980104 :
Aujourd’hui j’ai rencontré, chez Laetitia, sa soeur : Isabelle.
On a passé l’après-midi tous les 3 ensemble. Aux Puces.
Et on a dîné chez Isabelle. C’était curieux, particulier. On est tous les 3 de signe Balance…Et elles 2 soeurs.
Y’a 1 moment je me suis senti mal. J’ai aussi eu une réminiscence de rêve. Ce qui m’a mis mal à l’aise car elles étaient toutes les 2 adorables.
Isabelle….

980106 :
Place-Evénement-Accomplissement.

Un pays dont le plus gros tirage quotidien est un journal de sport (L’Equipe) ne PEUT PAS être un pays sérieux (ni même, peut-être, intelligent)

Se remplir est ACTIF mais dépendant de l’extérieur.
Se vider : PASSIF mais indépendant de l’extérieur.
manger / chier

On meurt car on a la connaissance du bien et du mal. Connaître c’est pénétrer, être dedans, à en faire partie. Donc on est également dans le mal.
Le mal : la mort. On est dans la mort. On ne peut y échapper car on ne peut s’extérioriser. Et comme à la fois on est dedans et c’est en nous, la mort est dans l’être. Donc décès.

S. s’en est pris à la femme qui se remplit ?

J’ai la solitude pour compagne , et parfois j’ai l’impression qu’elle me suffit-comble !

L’erreur c’est de se croire le centre de l’univers.
La vérité est peut-être de (se) découvrir l’univers du centre…

J’entretiens avec la mort
les rapports de l’impuissant avec sa maîtresse :
sublime et sublimée.

Je me joue parfois le roi déchu en quête de rédemption infernale.

Parfois je me place au-delà du cynisme : dans l’offense désinvolte. Mon corps est tellement beau qu’il n’y a que les vers qui le méritent.

980107 :
Remplir : / : soit !
Vider : / : vide.

La haine se remplit (et prend) l’amour se vide ( et donne)

Faire une nouvelle : Les Prédatés…

980108 :
– Quel âge t’as ?
– Je suis vivant. La vie n’a pas d’âge, c’est la mort qui en a un. On meurt à tel âge. Mais tant qu’on vit , on est jeune, en devenir. On chevauche l’éternité jusqu’à ce qu’elle nous dépose au jour de notre mort.
– Nous dépose ou nous désarçonne. Ca arrive, généralement à ceux qui l’ont faite se cabrer.

– T’es trop gentil.
– On n’est jamais trop gentil; simplement faut pas oublier de l’être aussi avec soi-même, car s’exposer trop à la méchanceté revient à ne pas être gentil avec soi.

Pour l’homme la transmission de la vie se fait dans le plaisir (abandon et libération)
Pour la femme la transmission de la vie se fait dans la douleur.
L’homme en plaçant, lâchant.
La femme en prenant, portant et re-lâchant.

La transmission de la vie dépend du désir de l’homme.

Dans ce processus, l’homme représente l’instant -le départ.
La femme : la durée-continuation.
L’enfant est l’aboutissement, qui est un nouveau départ.

La Vie naît à l’intersection du Temps et de l’Espace.

Aux femmes la danse, aux hommes la musique.

La Vie est un Opéra.

980109 :
Le passé : la mémoire.
Le présent-soi- : la sensation.
Le futur : l’autre (plus ou moins l’inconnu)
La parole ?

La femme-espace est statique et s’ouvre.
L’homme-temps est en mouvement et va s’enfermer.

Je me sens peu à peu une passion, un vif intérêt, grandir pour le Temps…

Je poserai sur tes lèvres un baiser furtif léger et fragile : la buée d’un souffle sur une vitre ensoleillée.

Faire un « scénario » sur un couple où l’homme se retrouve dans le corps de la femme et vice-versa. Conséquences. Pratiques(s)

La femme doute plus (du fait de l’attente…)
L’homme est trop péremptoire (du fait du Temps qui avance sans s’arrêter, inexorable)

Dans ma vie, 3 choses m’ont fait du mal, m’ont usé et ont fait qu’il y a une part de moi qui est inconsolable.
La 1ère : ne pas avoir été uni à Elsa S ; alors que je le voulais et qu’elle le voulait. (A cause d’une méchante qui s’est interposée et a brisé le « pont »)
La 2ème : la mort de Cyril A.
La 3ème : une trop longue solitude.

980110 :
Discipline :
qui / nom / écouter / (du) temps
La lumière – le son / la voix – la parole.

Parole – Lumière
Son – Vision

L’espace ne change pas quand on « coupe » le son. On le voit toujours.
La perception de l’espace change quand on coupe la vue
« Donc » espace -vue – lumière
temps – son – parole

980112 :
Daniel est souvent en rapport dans ses histoires avec des symboles sexuels.
Or Daniel c’est « le jugement de Dieu » ou « Dieu juge ».

Or l’interprétation rapide de la Génèse chapitre 3 voudrait que la faute tourne autour du sexe…
Et Sodome est châtiée par…le feu.
D’après mon rêve de cette nuit, le lion (ou/et lionne) serait la femme-sexuelle.
Suite à mon rêve Tanzanien, le feu serait l’homme-sexuel.

Or Daniel est d’abord jeté dans les flammes puis aux lions….
+ épisode « apocryphe » avec Elisabeth dont j’avais déjà relevé le caractère-symbolisme sexuel.

Je te conseille pas d’approcher j’viens d’en décoincer 1 virulente…
Mon système digestif a des soupirs fétides.

J’aime l’humour de la corde qui se rompt
lors d’une tentative de suicide par pendaison.
D’ailleurs, je me demande si l’humour ne tourne pas toujours plus ou moins autour d’une chute. Ne dit-on pas qu’il y a une chute à une histoire drôle ? (Ce qui en constitue la blague) Les premiers humoristes ont peut-être été Adam et Eve…..

Voir le succès des vidéos où l’on voit des chutes, des accidents, etc…

Je sais maintenant d’où vient mon tourment.
J’ai été trop (?) loin sur le chemin de la progression spirituelle,
et à présent je ne peux plus me contenter d’être un humain,
et pourtant je ne suis et ne peux être que çà, et rien de plus.
Par contre, je peux être moins, ou ce qu’on considère être moins : un animal.

Pour moi, le problème entre Dieu et le diable c’est que la démarche du diable me paraît pleinement cohérente, par rapport à ce qu’il est.

Tu t’tais et tu ramasses.
Plus de SIMPLICITE, plus D’ACCOMPLISSEMENT.

simplicité :

accomplissement :
accomplir :

980113 :
La mort : la froide au manteau de larmes.

– Tu penses que ce sont toutes des salopes, c’est çà.
– Non, mais…qu’on me prouve le contraire. . Je veux bien admettre qu’il y ait des femmes sincères et fidèles, mais pour l’instant je ne peux que le croire. Et je n’aime pas croire. Je refuse. Croire c’est douter, et douter ne fait que saper, détruire. ON ne peut rien bâtir sur le doute.

Le Temps c’est la mort.
L’espace : la séparation.
Séparation tue et mort sépare.

La chaleur…Tout vivant a une température, chaleur.
Séparation-dilatation : refroidissement.
Rapprochement-fusion : chaleur.
Plus ils sont proches, plus les amoureux sont heureux.

Et si le Christ était venu à la « charnière » de l’histoire humaine ?
Il serait le fruit de la connaissance – du bien.
Viendra celui du mal. Ou l’inverse. Ou celui de la connaissance bien et mal.
Toutes les âmes ont vécu. Une ou plusieurs fois avant et « 2ème tour » après Jésus-Christ : voir la généalogie au début d’un des évangiles.

Le temps c’est soi (limite la vie) l’espace : l’autre ?
D’après Rudolph Steiner : 7 pour le temps et 12 pour l’espace.

980114 :
Suite à discussion avec Xavier M.
mon coeur : pulsion vitale, chaude, amour, anima-l
cerveau : froid, acide, corrosif, mécanique, décompositeur.
Mais axé sur la même quête : Dieu.
J’ai le cerveau avocat.
Paradoxalement le coeur est intéressé et égoïste, bien qu’amoureux.
Alors que le cerveau est plus altruiste. Avocat.
Fait un travail sur le cerveau, affiné, or le cérébral : outil de décomposition, un acide. J’en ai épuré, obtenu l’essence : l’acide, assimilable à la haine, du fait de la même activité, ou similaire.

+ hébreu : langue organique, vivante. Chaque lettre est comme une cellule (avec son propre code, sens, et ses connections possibles) jusqu’à former des mots organes et une phrase : corps.

Qu’est-ce qui ressent ?
Plutôt qu »ici et maintenant » : « Ici et comme çà ».

J’aime l’impudicité, impudeur et l’indécence. Physiques, pas morales.

15/01/98 :
Intéressant : un cube plaqué sur 2 dimensions devient un hexagone. De 4 côtés devient 6 côtés, de 3 dimensions en 2 dimensions.

La vue « est liée », correspond au temps (« Voir loin, c’est voir avant » plus tôt)
L’ouïe a l ’espace.
Le toucher l’espace
L’odorat le temps
La respiration …..le temps (puisque la durée)

980116 :
Aujourd’hui drame dans le métro pour la jeune femme…
Peur du SIDA pour moi à cause de mes ongles rongés.
Finalement, au téléphone, maman me dit « faut plus te ronger les ongles ».

Le 2 janvier : autour du feu = Joseph ?
*Le 15/01 : annonce d’un enfant né d’une mère de 60 ans. Nom : Joseph.
rêve Tanzanien : feu – lion = fion
+ rêve du : lion-pierre-mère maman femme-fille
rêve du : ongles rongés, arrêter
Génèse : Joseph : vois la tunique si ton fils a été mangé par un lion.

Aujourd’hui : je suis intervenu, avec un autre gars, qui était médecin, dans un tunel pour porter de l’aide à la fille qui crie avoir tué sa mère, se frappe l’oeil avec les pierres de balast dans le tunnel du métro à la station Motte-Picquet Grenelle, et moi qui crains à cause du sang et des ongles rongés (donc avec les chairs un peu à vif) le SIDA…Finalement je l’ai quand même aidée, en l’empêchant de continuer à se frapper l’oeil….
Et maman qui me dit « faut plus te ronger les ongles »

980117 :
C’est comme fellation : ça prend 2 L, pour mieux s’envoler.

L’amour c’est la mémoire fusionnelle.

Bizarre, au sortir du train, vers 14h10, alors que j’allais monter, je laisse des gens descendre, une femme agée laisse maladroitement son chien s’engager. Il tombe entre le quai et le train, sur le balast. Elle crie. J’attrape la laisse, je dis « restons calme » deux fois. On relève le chien avec un gars. Et tout va bien…En rapport avec mon histoire et hier ?

Après être allé à la station Motte Picquet ai rencontré Catherine T.
La fille d’hier s’appelait Anne B, habitait rue Montagne Ste Geneviève, avait 30 ans et était sous amphétamines.
Elle venait de la station Emile Zola et avait les deux chevilles cassées ou fracturées.
Ensuite suis allé à l’Hotel Dieu, et ai parlé au Dr D (….) une femme.

Cette nuit, montée de sève maîtrisée.

Amour, velour et compassion.

Je SAIS une chose : la tristesse et l’abattement sont mauvais, néfastes, stériles et stérilisant, dangereux.
Ne JAMAIS les laisser s’emparer de soi.

La paresse ! Si tu ne fais rien, tu ne deviens rien. (Et tu ne conquiers rien, tu n’es qu’un entretenu, tu ne quittes pas le statut du nourrisson)
Si tu reportes tout, si tu laisses tout trainer, tu finis inévitablement par te retrouver les mains dans la merde.
Agis ; c’est ta liberté et ton pouvoir !

980120 :
Je sais d’où vient ce sentiment de culpabilité qui emplit de malaise la plupart des existences humaines.
C’est la conscience diffuse, la conviction intuitive et secrête, qu’on ne mérite pas cette vie.
La plupart des gens ne méritent pas la vie qu’ils ont. Ils la passent à éviter les autres à les repousser, les critiquer.
Ils n’aiment pas, et osent demander et vouloir toujours plus.
J’essaie de mériter, et de prouver que je mérite ma vie.

Ma conscience, ma sensibilité, mon existence, ma liberté.
L’essentiel, sinon tout, nous est donné dès le départ
et à chaque instant, et en contrepartie beaucoup ne font que garder
ou ne donnent que de la méchanceté ou de la mesquinerie.

Essaie de mériter la vie qu’on t’a donnée
en donnant au cours de celle-ci l’équivalent d’une autre vie.
Voir la parabole des talents de Jésus Christ.

Mickaël Jackson ? Non, mais quel jackpot…

98/01/20 :
Ecouter son coeur, et lui donner la volonté pour destrier, et la discipline pour armure.

9801/21 :
Sergueï ESSENINE ou IESSENINE… à voir ? Les Prodrome de l’Amour.

98/01/22 :
Soit il y a un Paradis, soit je suis en Enfer.

Le vice m’attire ; en tant que négateur des valeurs.
Je suis un iconoclaste pulsionnel de la morale.
Et mon âme se crie dans le miroir du coeur : « Méfie-moi de toi ! »

Ce n’est pas non plus si mauvais de réfléchir.
Cela peut permettre de comprendre,
qui peut permettre de mieux savoir,
qui peut permettre de mieux percevoir,
qui peut permettre de mieux JOUIR…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *